Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Accueil FAQs
Retrouver quelqu’un

Soudan du Sud : un « livre de photos » aide les enfants à retrouver leurs proches

Des garçons et des filles non accompagnés figurent au nombre des centaines de milliers de personnes qui ont fui la violence continue au Soudan du Sud pour les pays voisins (Éthiopie, Ouganda, Soudan et Kenya). Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) et les sections locales de la Croix-Rouge utilisent un « livre de photos » pour aider les adultes et les enfants à retrouver plus facilement leurs proches qui ont disparu. Depuis le début de l'année, ce livre a permis de mettre en concordance quelque 120 personnes.

 
 
À Leer, des personnes à la recherche de leurs proches feuillettent un livre avec des photos d'enfants sud-soudanais qui se trouvent dans les pays voisins.
© CICR/Pawel Krzysiek
Les premiers livres, contenant plus de 500 photos d'adultes et d'enfants non accompagnés prises dans les camps de réfugiés à Gambella, en Éthiopie, ont été présentés en janvier et février dans des camps et autres endroits au Soudan du Sud, au Kenya et en Ouganda. « Ce livre comble une lacune importante », déclare Natalie Klein-Kelly, déléguée du CICR en Éthiopie qui travaille sur le projet. « Il arrive quelquefois que des personnes craignent que leurs proches n'aient pas survécu, alors qu'ils ont tout simplement pris la fuite dans une autre direction. »

Tandis que les pourparlers de paix se poursuivent, les combats frappent les communautés sud-soudanaises des États de l'Unité, du Haut Nil et du Jonglei. Des centaines de milliers de personnes ont fui. Le CICR, en coopération avec les sections locales de la Croix-Rouge, aide à rétablir le contact entre des membres de familles dispersées, au moyen d'appels téléphoniques, de messages Croix-Rouge (brefs messages personnels écrits), de demandes de recherche et d'une initiative consistant à rechercher des proches disparus dans un livre de photos.

Lorsque des violences éclatent, la population se disperse en quête d'un lieu sûr. Il se peut qu'un jeune enfant, alors éloigné de ses proches, suive d'autres personnes et se retrouve ensuite séparé de sa famille.

Le CICR prend des photos de personnes qui recherchent leurs proches, puis les montre aux déplacés dans divers endroits. Les livres répertorient les réfugiés en fonction de leur lieu d'origine, et non d'après leur nom, afin de permettre à une population en partie analphabète de retrouver plus facilement des proches.

« Le livre de photos se consulte naturellement en tournant toutes les pages du début jusqu'à la fin », précise Mme Klein-Kelly. « Nous l'avons appelé en plaisantant le « Facebook des réfugiés ! »

 
 
L'équipe du CICR s'est rendue dans l'État de l'Unité pour adresser un message Croix-Rouge et organiser un appel téléphonique entre des membres d'une famille dispersés par les récents affrontements.
© CICR/Pawel Krzysiek

Lutte contre le recrutement des enfants

Des rapports font état d'un nombre toujours plus grand d'enfants forcés de rejoindre des groupes armés. Le CICR rappelle sans relâche à toutes les parties au conflit l'obligation qu'elles ont de respecter le droit international humanitaire, et l'interdiction absolue de recrutement et d'utilisation d'enfants par les forces et groupes armés. Lorsque le CICR est contacté par des parents notifiant que leur enfant aurait été recruté, il peut essayer de localiser l'enfant au moyen d'un dialogue direct et confidentiel avec l'entité concernée.

Acheminement de secours

Depuis le début du conflit, en décembre 2013, le CICR coopère étroitement avec la Croix-Rouge du Soudan du Sud pour distribuer des vivres, de l'eau potable, des semences et des outils aux personnes démunies. Dans le même temps, les équipes chirurgicales du CICR prennent en charge les personnes blessées lors des combats.

Au total, le CICR a :

•distribué plus de 940 000 rations alimentaires pour un mois, aidant régulièrement plus de 150 000 personnes dans les zones les plus touchées
•fourni à plus de 500 000 personnes des semences, des outils et du matériel de pêche
•assuré un approvisionnement en eau potable à quelque 300 000 personnes
•pratiqué plus de 4 000 interventions chirurgicales dans 15 endroits (cinq équipes chirurgicales)
•visité 6 400 détenus
•permis de passer plus de 14 000 appels téléphoniques pour aider à rétablir les liens familiaux.

Informations complémentaires :
Pawel Krzysiek CICR Juba, tél. : +211 912 360 038 @pawelkrzysiek
Jason Straziuso, CICR Nairobi, tél. : +254 733 622 026 @ICRC_Africa
Jean-Yves Clémenzo, CICR Genève, tél. : +41 22 730 22 71 ou +41 79 217 32 17 @JClemenzoICRC

 
 
Depuis 2008, la Croix-Rouge du Soudan du Sud (le Croissant-Rouge soudanais avant l'indépendance) appuie la création d'équipes d'intervention d'urgence et s'emploie à en former et à en équiper les membres, conjointement avec le CICR et les partenaires du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.
© CICR/Jacob Zocherman




Vous recherchez un membre de votre famille?