Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Accueil FAQs
Retrouver quelqu’un

Kirghizistan: les familles se souviennent de leurs proches disparus à Och

Cinq ans plus tard, les familles essaient toujours de savoir ce qu’il est advenu de leurs proches disparus.

 

Fleurs déposées au pied du monument durant la cérémonie
© ICRC / Zoryana Verbych

Le 27 octobre 2015, des représentants de 21 familles se sont réunis au pied du monument à la mémoire des personnes disparues à Och pour se remémorer les proches qu'ils n’ont jamais revus depuis les violences intercommunautaires de juin 2010.

Immédiatement après les troubles, le CICR avait enregistré 72 cas de personnes disparues. Quelques familles ont réussi à retrouver leurs proches, mais elles ont également assisté à la cérémonie pour témoigner leur soutien aux familles toujours en proie à l’incertitude.

 

Prière à la mémoire des personnes mortes ou disparues en juin 2010
© ICRC / Zoryana Verbych

Reconnaissant la perte des familles, les autorités kirghizes ont érigé l’année dernière un monument à Och – connu sous le nom de « berceau » - où les familles peuvent se recueillir et partager leur douleur.

 

Och : le nouveau monument à la mémoire des personnes disparues
                                                           © ICRC / Zoryana Verbych

nnu sous le nom de « berceau » - où les familles peuvent se recueillir et partager leur
nnu sous le nom de « berceau » - où les familles peuvent se recueillir et partager leur - See more at: https://backoffice.familylinks.icrc.org/fr/Pages/Actualit%c3%a9sEtRessources/Actualites/Kirghizistan_Les_familles_se_souviennent_de_leurs_proches.aspx?RflInitEdit=1&PageView=Shared&InitialTabId=Ribbon.WebPartPage&VisibilityContext=WSSWebPartPage&#sthash.ivu4FW3D.dpuf
nnu sous le nom de « berceau » - où les familles peuvent se recueillir et partager leur - See more at: https://backoffice.familylinks.icrc.org/fr/Pages/Actualit%c3%a9sEtRessources/Actualites/Kirghizistan_Les_familles_se_souviennent_de_leurs_proches.aspx?RflInitEdit=1&PageView=Shared&InitialTabId=Ribbon.WebPartPage&VisibilityContext=WSSWebPartPage&#sthash.ivu4FW3D.dpuf
La cérémonie a bénéficié du soutien du CICR et de la mairie. Après de brefs discours des représentants de la mairie et des familles, les participants ont prié ensemble.


L'adjoint au maire d’Och et le responsable du bureau du CICR conduisent la procession
© ICRC / Zoryana Verbych



Une parente d'une personne disparue s’adresse aux participants
                                                       © ICRC / Zoryana Verbych

Des fleurs ont été déposées au pied du monument pour rappeler aux participants et aux passants que la douleur d'une disparition ne s’atténue pas avec le temps.

M. Ergeshov, l'adjoint au maire d'Och, a déclaré que les autorités cherchaient à construire la paix et à empêcher que de tels événements ne se reproduisent à l'avenir. Le responsable du bureau du CICR à Och, M. Abdymomunov Oumarov, a expliqué que le CICR travaille sur la question des disparitions dans plus de 70 pays dans le monde et sait que les familles n’oublient jamais leur douleur. Les représentants de deux familles ont montré que la réprobation et la colère des premiers jours ont fait place à des sentiments plus humains et qu’aujourd’hui, leur souci est d’éviter que la violence communautaire ne se reproduise à l'avenir.


Tristesse et larmes sur le visage des proches
© ICRC / Zoryana Verbych


Les familles, qui ont appris à se connaître au cours des années, ont partagé un repas convivial après la cérémonie. Elles ont remercié le CICR de ne pas les oublier et d'organiser des événements comme cette commémoration.






Vous recherchez un membre de votre famille?