Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal

Réunir les familles


Le droit international humanitaire reconnaît aux familles le droit d'être réunies dans une situation de conflit armé. La Quatrième Convention de Genève précise que les gouvernements devraient prendre toutes les mesures possibles pour aider les familles dispersées à être réunies.

L'équipe des recherches du CICR et de la Croix-
rouge haïtienne ont aidé une petite fille à
retrouver sa famille.
© CICR/MILTCHEVA, Olga

Néanmoins, quand pour retrouver sa famille, une personne doit se rendre dans un pays étranger, la définition de l'« unité familiale » et le droit au regroupement familial dépendent du droit national applicable et des décisions des autorités.  Ce sont en effet les autorités nationales du pays d'accueil qui décident dans ce cas d'accepter ou de refuser une demande de regroupement familial. Les demandes de regroupement familial qui sont généralement prises en compte par les pays sont celles de membres de la famille proche (du 1er degré de parenté), à savoir les parents et les enfants, ainsi que les frères et les sœurs.

Le rôle du Réseau des liens familiaux

C'est aux autorités nationales qu'incombe la responsabilité première de réunir les familles dispersées à la suite d'un conflit, d'une catastrophe ou d'une autre situation à l'origine de besoins humanitaires. Le Réseau des liens familiaux peut aider à réunir les familles quand il a la possibilité de le faire et si les conditions de sécurité le permettent. Notre priorité va aux personnes vulnérables qui sont dépendantes du soutien de leur famille.

Des enfants séparés de leur famille sont
emmenés dans un avion du CICR, à destination
de la province de Katanga, en Rép.
démocratique du Congo, où ils retrouveront
des membres de leur famille.
© CICR/TSHIBUABUA, Espérance
L'assistance fournie

Le Comité international de la Croix-Rouge aide à réunir les familles dispersées, principalement dans les situations de conflit armé et autres situations de violence. Dans le cas des réfugiés, c'est généralement le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), l'Organisation internationale pour les migrations (OIM) et/ou les ambassades concernées qui aident à réunir les familles. Si  besoin en est, les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge leur apportent leur collaboration.

C'est à chaque Société nationale de décider de sa participation au regroupement familial. Dans certains contextes, la Société nationale ne peut pas participer directement, mais elle peut conseiller les personnes en les informant des aides possibles, en les orientant vers les autorités gouvernementales en charge ou vers les autres organisations auprès desquelles elles peuvent obtenir une aide.

Pour consulter les informations spécifiques à chaque pays, rendez-vous dans les pages pays du site.

Vous recherchez un membre de votre famille?